Fabrication des "macérât huileux" ou "huiles de soin"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fabrication des "macérât huileux" ou "huiles de soin"

Message  ASheS le Dim 21 Sep - 1:05

Le nom de « macérât huileux » n’est pas très joli, alors on les nomment aussi « huiles de soin ». Ils sont composés d’extraits végétaux frais ou secs et d’huiles végétales vierges.
On les obtient en faisant macérer plusieurs semaines des plantes (feuilles, fleurs, racines) dans de l’huile végétale. L’exposition solaire pendant la durée de la macération améliore la qualité d’une huile de soin.

Ces huiles sont utiles pour les soins de la peau. On peut les employer seules ou dans des baumes, des crèmes, des laits et dans des huiles de massage.

En général on utilise une huile de base telle l'huile de tournesol (faible coût), mais on peut utiliser n’importe quelle huile végétale : jojoba, noyaux d’abricot, noisette, amande, calophyllum pour les huiles destinées au massage ... à choisir en fonction de son type de peau.

Les plantes en général sont séchées avant utilisation. Si vous utilisez des plantes fraîches, il faudra au préalable les sécher à l’air libre, à l’extérieur. Il ne faut pas introduire de l’eau dans l’huile. Sachez aussi qu’une plante fraîche apporte plus de propriétés à votre huile de soin .

La quantité de plantes dépend de la taille du récipient mais aussi du type de plante utilisée. Elle varie entre 200 et 300 g pour 1 litre d'huile. L'extrait de plante doit généralement représenter 10 % du poids total du macérât, mais rien ne vous empêche de le faire plus concentré.


Quelles sont les fleurs ou autres parties de la plante utilisées pour un macérât (propriétés et indications) :

Aubépine (fleurs) :
soin de tous types de peaux : régénérante et anti-oxydante (anti-âge)
améliore la micro circulation

Arnica (fleurs) :
Contusions, coups, bosses
Hématomes (bleus), ecchymoses, oedèmes
Troubles musculaires et articulaires, entorses, rhumatismes, arthrose Inflammations de la cavité orale et de la gorge (bronchite, extraction dentaire...)
Pâleur du visage
Soin des cheveux et du cuir chevelu
Phlébite superficielle, varices, jambes lourdes

Bellis (fleurs de Pâquerettes) :
Tonique cutané, réparatrice
Tenseur, redonne fermeté et tonicité, galbant cou, buste et décolleté
Restructurante, nourrissante
Les fleurs de pâquerettes sont aussi très utilisées dans les crèmes destinées à raffermir le corps : ventre, bras, cuisses ...
Peaux fatiguées et atones, peaux manquant d'élasticité et de fermeté

Calendula (fleurs de souci) :
C’est le macérât le plus connu et peut être aussi le plus utilisé en raison de sa polyvalence et de sa douceur (soins cutanés des bébés et peaux sensibles)
Anti-inflammatoire puissant, cicatrisant et aseptisant
Reconstituant et revitalisant
Adoucissant, apaisant les irritations : gerçures, crevasses, engelures, petites plaies, feu du rasoir, psoriasis, eczéma, ulcère, plaie de lit
Brûlures, coups de soleil
Douleurs, démangeaisons, urticaire, piqûres d'insectes
Peaux fragiles, sèches, rugueuses, qui tiraillent,
Peaux réactives

Camomille (fleurs) :
Huiles des jambes légères,
inflammation du visage (rougeurs)

Carotte (racines) :
Le macérât de carotte produit une huile très concentrée en carotène. L’organisme va synthétiser ces molécules et fabriquer la vitamine A nécessaire à un teint éclatant et à une protection efficace de la peau.
Favorise le bronzage et permet à la peau de garder un joli hâle uniforme
Soins après soleil
Assouplissante
Régénérante et apaisante
Prévention du vieillissement cutané, soin de jour pour le visage
Irritations : eczéma, gerçures, lésions acnéiques, cicatrices...

Centella asiatica (feuilles) :
Peaux abîmées : cicatrisation, brûlures, plaies
Peaux atopiques : eczéma, psoriasis
Soins de la peau en prévention des rides
Tonique de la micro-circulation cutané : couperose, teint terne
Vergetures (préventif et curatif)
Cellulite, rétentions d'eau
Tonification du système veineux et lymphatique : jambes lourdes, varices, ulcères variqueux

Figuier de Barbarie (fleurs) :
Régénérante, anti-rides, anti-vieillissement
Réparatrice
Tenseur, redonne fermeté et tonicité, empêche le flétrissement
Restructurante, nourrissante, apaisante
Peaux fatiguées, peaux manquant d'élasticité
Soins du buste
Cicatrices
Soin après-soleil

Iris (fleurs) :
astringent, purifiant

Jasmin (fleurs) :
apaisant, calmant
très parfumé

Laurier (feuilles) :
soin de l’acné, des peaux grasses
On utilise aussi ce macérât en cas de refroidissement, en massage et pour soulager les rhumatismes. Le laurier est un anti-inflammatoire.

Lierre grimpant :
Cellulite, amas de graisse, peau d'orange.
Rhumatismes, sciatique, circulation sanguine.
Actif dans la confection de cosmétiques amincissants.

Lys blancs (fleurs) :
propriétés éclaircissantes,
atténue les tâches cutanés (tâches de rousseur, naissance, vieillesse,...) prévention des tâches brunes (utilisé dans les crèmes pour les mains)
protecteur et apaisant, ce macérât est très employé pour le soin des peaux fragiles

Mauve (fleurs) :
peaux matures
peaux sèches et sensibles (couperosées)
adoucissant

Menthe (feuilles séchées) :
Mieux vaut ne pas utiliser de la menthe fraîche pour la fabrication d’un macérât de menthe, la conservation est difficile et votre huile risque de « tourner ».
Stimulante, revigorante, rafraichissante.

Millepertuis (fleurs) :
Plaies, brûlures légères, coups de soleil, érythèmes fessiers, lésions eczémateuses
Inflammations de la peau consécutives aux traitements radiologiques, ulcères variqueux, escarres
Douleurs du dos, névralgies
Arthrite, rhumatismes, goutte, sciatique

Romarin (rosmarinus officinalis) :
peaux grasses, mixtes
amincissant, drainant

Rose (fleurs) :
Rides, vieillissement prématuré, taches de vieillesse
Peaux déshydratées, dévitalisées, desséchées, fissurées,
Crevasses, dartres
Peau qui pèle (soin après soleil)
Vergetures
Cicatrices, acné, couperose, eczéma, psoriasis

Tepezcohuite (poudre) :
Puissant régénérant du tissu cutané, puissant cicatrisant (y compris pour les plaies)
Apaisant
Soin des cicatrices
Acné
Brûlures, soins après soleil
Crevasses
Vergetures (préventif et curatif)

Thé vert (feuilles) :
diminue la production et le stockage des graisses (crèmes amincissantes)
puissant anti-oxydant

Tiaré (fleurs) :
la fleur de tiaré est assainissante et apaisante
ajoutée à de l’huile de Monoï elle constitue un excellent soin pour les cheveux

Vanille (gousses) :
Tonique cutanée
Protectrice, adoucissante et nourrissante
Aphrodisiaque et émotionnelle
Soins et gommages doux pour le visage et pour le corps, huiles de massage

Vigne rouge :
Améliore la circulation sanguine.
Soin des jambes lourdes.

Violettes (fleurs) :
propriétés antiseptiques
adoucissant et antioxydant
embellit le teint
A noter : les violettes sont comestibles ; en infusion, les fleurs de violettes sont expectorantes


Comment faire ?
Il vous faut :
des plantes (fleurs, feuilles, racines ou fruits, plantes en poudre)
de l'huile végétale si possible BIO
un pot en verre avec un couvercle pour la macération
un filtre à café ou un tissu (le tissu est mieux car vous pourrez l’essorer afin d’extraire un maximum d’actifs des plantes)
un pot pour le filtrage
un petit entonnoir
une bouteille teintée si possible, et stérilisée pour conserver le macérât

1. Remplissez le pot en verre stérilisé avec les plantes jusqu'à la moitié.
2. Versez l’huile végétale de votre choix dans le pot jusqu’à recouvrir les plantes.
Ajouter un filet d’huile de germe de blé pour la conservation.
3. Fermez le pot et placez le dans un endroit chaud et ensoleillé (tout particulièrement pour les fleurs)
4. Laissez reposer entre 3 et 6 semaines en secouant de temps en temps le pot, le mieux est de le faire tous les jours.
5. Lorsque le macérât est prêt, vous pouvez le filtrer en le transvasant dans un récipient stérile. Utilisez pour cela un filtre à café ou un tissu. Le processus peut prendre plusieurs heures.
7. Versez le macérât dans le flacon à l’aide d’un petit entonnoir.
8. Notez sur l’étiquette de la bouteille son contenu ainsi que la date. Conservez au frais.

ASheS
Pilier
Pilier

Messages : 343
Date d'inscription : 01/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication des "macérât huileux" ou "huiles de soin"

Message  ASheS le Ven 28 Nov - 21:56

Macérat huileux de pâquerettes

Cette huile raffermit les tissus de la poitrine.
La recette est simple, il suffit simplement de laisser macérer les paquerettes dans une huile au choix 2 semaines au soleil puis de filtrer.

ASheS
Pilier
Pilier

Messages : 343
Date d'inscription : 01/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum