Consoude officinale

Aller en bas

Consoude officinale

Message  ASheS le Mar 9 Sep - 14:30

Consoude officinale
( Symphytum officinale )
( Borraginacées )



Propriétés : toute la plante contient des substances cicatrisantes et expectorantes.
Elle est aussi utilisée en compresses sur les entorses, les contusions et accélere la consolidation des fractures.
Elle tire ses vertus de l'allantoïne, substance qui, stimulant la multiplication cellulaire, accélère la guérison. En agissant comme inhibiteur bactérien, elle ralentit la croissance des bactéries jusqu'à ce qu'elles soient détruites.
Mais attention, les feuilles contiennent un alcaloïde qui, consommé en trop grandes quantités ou trop souvent, peut être nocif (troubles hépatiques). Une consommation occacionnelle n'est absolument pas contre-indiquée. Il ne faut en aucun cas consommer la racine.
Sa richesse en vitamine B12, fait rare puisqu’on croyait encore récemment ne pouvoir la trouver que chez les animaux, en fait un anti-anémique sans pareil et convient tout à fait dans le cadre d’une alimentation végétarienne.
Pour ses propriétés émollientes, cicatrisantes et expectorantes, la consoude est recommandée pour éliminer les catarrhes des bronches, calmer les douleurs et guérir les ulcères de l'estomac et du duodénum ainsi que les hémorroïdes, les hernies et les lésions du foie. Elle est encore considérée comme remède souverain contre les blessures, les ulcères ou les plaies internes ou externes au corps. Elle contribue à la guérison des fractures des os dont elle stimule et accélère la soudure. On la conseille aussi contre les rhumatismes, la goutte et l'arthrose.


Historique : la consoude est très populaire comme plante médicinale depuis l'Antiquité et aujourd'hui dans les pays anglo-saxons pour soigner les abcès, les ulcérations de la peau, les coupures et les affections gengivales.

Parties utilisées : toute la plante, mais surtout la racine.

Période de récolte : on extrait la racine vers la fin de l'automne et on cueille les feuilles toute l'année.

Conservation : faire sécher les racines au soleil en coupant en long les plus grosses, si nécessaire. Sécher les feuilles à l'ombre et conserver à l'abri de la poussière et de l'humidité.

Mode d'emploi : infusion : Verser un litre d'eau bouillante sur 3 ou 4 poignées (100-200 g) de racines desséchées et concassées et laisser macérer toute une nuit (de toute façon, pendant deux heures au moins). Consommer dans les 24 heures.
Poudre : Piler au mortier un morceau de racine desséchée pour en obtenir une poudre très fine. Prendre quelques cuillerées dans la journée.
Teinture : Faire macérer pendant une douzaine de jours 30 g de racines desséchées dans 120 g d'alcool à 60". Prendre 20 gouttes, deux ou trois fois par jour.
Usage externe : L'infusion précitée peut aussi être employée en gargarismes, injections, lavages ~at~î~ La plante fraîche (les racines surtout) peut être appliquée directement en catablessures, les fractures, les brûlures, les crevasses, les enflures des articulations,
les ulcères variqueux. Pendant la mauvaise saison, lorsqu'il est impossible de répérer la plante fraîche, les cataplasmes peuvent être remplacés par des compresses trempées dans l'infusion de plantes desséchées.

ASheS
Pilier
Pilier

Messages : 343
Date d'inscription : 01/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum