Abeilles

Aller en bas

Abeilles

Message  ASheS le Mar 2 Sep - 1:31

Comme tous les insectes, le corps de l'abeille est divisé en trois : la tête qui porte : deux grands yeux latéraux composés (4 000 facettes). trois yeux simples ou ocelles. deux antennes coudées comportant douze articles poilus. un appareil buccal à la fois lécheur (possédant une langue) et suceur (formant un canal aspirateur). le thorax formé de trois anneaux fusionnés, portant chacun une paire de pattes. Les six pattes de l'abeille se terminent par deux crochets, ainsi qu'un organe adhésif leur permettant de prendre prise sur de nombreux types de surfaces. L'abeille utilise également une sorte de peigne, composé de poils rigides sur ses deux pattes avant, pour nettoyer ses antennes. Ce nettoyage s'effectue lorsqu'elle y glisse ses antennes et relève la tête. Les pattes postérieures sont particulièrement adaptées à la récolte (brosse et peigne) et au transport (corbeille) du pollen.

Le miel est élaboré par l'abeille à partir de substances sucrées qu'elle récolte dans la nature. Le miel est pour les abeilles, une réserve de nourriture pour les périodes climatiques défavorables, saison sèche pour les Apis dorsata ou l'hiver pour les Apis mellifera. Les principales sources d'approvisionnement sont le nectar, qui est produit par le nectaire des plantes à fleurs (angiospermes), et le miellat, qui est une excrétion produite par des insectes suceurs comme le puceron, la cochenille ou le metcalfa à partir de la sève des arbres. Du fait de leur anatomie et en particulier de la longueur de leur trompe, les abeilles domestiques ne peuvent récolter le nectar que sur certaines fleurs, celles-ci sont dites mellifères. Le nectar sert à attirer les insectes pollinisateurs, afin d'assurer la fécondation des fleurs (wikipédia).

Les abeilles

Les abeilles notamment les APIS MELLIFERA sont une espèce importante pour l'apiculture. Chaque abeille dépend des autres individus , ceci explique l'organisation en colonies. Chez les abeilles on retrouve la division des taches et la cohésion sociale.

Leur société est structurée :

Une colonie d'abeilles est formée de trois castes à la morphologie et aux rôles distincts. La répartition et l'exécution de ses taches est indispensable au bon développement de la colonie.

Le nid est structuré : le nid est le centre vital de la colonie. Il est formé de rayons construits parallèlement et dont les deux faces sont constituées de cellules hexagonales bâties avec la cire que produisent les ouvrières. Ces cellule sou alvéoles abritent oufs, lymphes et larves ; dont l'ensemble appelé le couvain est situé au centre du nid. La température optimale au développement du couvain se situe vers 35°C.

Les trois castes :

La colonie se compose de :

Une reine
Plusieurs dizaines de milliers d'ouvrières
Quelques milliers de mâles
Les rôles dans la colonie :

La reine pond les oufs et assure la descendance dans la colonie . Elle est facilement reconnaissable à sa taille plus forte que celle de l'ouvrière et son abdomen plus long. Elle reçoit l'accouplement du mâle généralement 5 à 6 jours après sa naissance au cours du vol nuptial.
Toute reine vierge peut pondre des oufs qui donneront naissance à des mâles. Toute reine fécondée pond indifféremment et suivant les circonstances des oufs mâles ou femelles.
Les ouvrières accomplissent toutes les autres fonctions nécessaires au développement et à la survie de la colonie. Si la colonie vient à perdre sa reine sans qu'il y ait d'oufs de remplacement, certaines ouvrières peuvent par une nourriture appropriée pondre. Elles sont appelées ouvrières pondeuses
Les mâles doivent féconder les reines.

Les ruches

C'est l'unité de vie construite par l'apiculteur pour recevoir une colonie d'abeilles. Un ensemble de ruches forment un rucher.

Le rucher idéal est celui où les abeilles se portent bien et où l'apiculteur a un confort de travail suffisant.


Les conditions du Rucher pour l'apiculture :

• La taille du Rucher dépend du nombre de ruches, on compte une superficie minimale de 200 m pour un Rucher de 50 colonies.

• Nous devrons planter des arbres autour du rucher ; par exemple le bois d'acacia et la lavande situés à 200 ou 300 mètres protègent des vents dominants.

• Tout proche des ruches, on nous recommande d'effectuer des plantations, qui seront des ponts de repères pour les abeilles.

• Nous devrons savoir que la nature du sol et notamment son acidité (pH), on un rôle important dans le processus de sécrétion du nectar.

• On devra installer un point d'eau propre dans le ruche car l'été les besoins en eau des colonies sont importants.


La mise en place des ruches :

• On placera les ruches sur un support qui protégera les abeilles de l'humidité du sol et des parasites. Nous devrons choisir des supports stables, durables et esthétiques. Les ruches seront ainsi surélevées.

• On choisira un support adapté (différents existent : métalliques, bois..) Dans tous les cas nous devrons placer les ruches en respectant une légère pente vers le bas pour le principe d'évacuation.

• On orientera les entrées des ruches différemment pour éviter la dérive des abeilles.

• On pourra peindre des repères de couleur et des formes géométriques différentes sur les ruches pour aider les abeilles.

Installation de rûches

Installer une ruche sur un terrain c'es déjà créer un rucher, quelque soit son ampleur ; le choix de l'emplacement est capital.

• L'exposition sud-sud est idéale, l'ensoleillement est important , éviter les courants d'air.

• Enlever les mauvaise herbes aux alentours de la ruche

• Isoler la ruche du sol à l'aide de supports métalliques, pierres, moellons.

• Incliner la rucher vers l'avant pour faciliter l'évacuation des déchets et de l'humidité liée à la condensation.

• Une stabilité parfaite de la ruche est primordiale

• On pourra mettre une pierre au dessus du toit par mesure de précaution

• Dégager les abords de l'entrée de la ruche

• Disposer les autres ruches de manière désordonnée

Le choix du modèle de ruche dépend du climat et du mode d'apiculture.

En général , on utilisera des ruches d'un volume plus grand pour les régions aux hivers rigoureux.

• La ruche Dadant : c'est le modèle le plus utilisé en Europe, ce modèle correspond tout à fait aux conditions climatiques européennes.

• La ruche Langstroth : appelée aussi ruche standard, d'un volume inférieur à la ruche Dadant elle n'atteint pas la sécurité de réserve en miel qu'offre la ruche Dadant.

• La ruche Layens : la récolte se fait à partir des cadres du corps, mais il est difficile pour l'apiculteur de sélectionner les miels mono floraux au moment de l'extraction.

• La ruche Voirnot : c'est une ruche carrée, avec une dimension de 33x33 cm.

• La ruche Kényane : de forme trapézoïdale.

Arrêtons nous sur les ruches traditionnelles françaises :

En Ariège on retrouvera le buc , qui est un simple tronc d'arbre d'un volume d'environ 30 litres.

Dans le sud-est et dans les Cévennes, ce sera des bruscs faits à partir de Chêne-liège ou de Châtaignier.

Dans la forêt landaise, les ruches sont des bournacs , en forme de cloche.

Appelés Paillons dans l'ouest, binos dans la manche ou encore catoires dans le nord, les abeilles étaient élevées dans des paniers tressés.

Matériel apiculture

La tenue de l'apiculteur :

• Une combinaison

• Un masque ou une cagoule

• Un voile

• Des gants

Les outils de base pour la ruche sont :

• L'enfumoir : la taille devra être adaptée au nombre de ruches à visiter, à l'intérieur seront brûlés des copeaux de hêtre disponibles dans le commerce

Un bon enfumage consiste en ne fumée froide, blanche, abondante sans flamme.

• Un chasse abeilles : on l'utilise lorsque l'on veut récolter son miel sans utiliser l'enfumoir.

• Un lève cadre pour la récolte

• Une brosse à abeilles

• De la cire gaufrée pour faciliter le travail des abeilles (on pourra les retrouver dans le commerce).

Le matériel nécessaire pour l'extraction du miel :

• Un extracteur : 2 systèmes le système tangentiel et le système radiaire.

• Un couteau à désoperculer : Le couteau enlève la fine couche de cire qui bouche les rayons de cire.

• Un bac à désoperculer : il reçoit les opercules et permet de laisser écouler le miel qu'ils contiennent .

• Un filtre ou tamis : le filtre qui sera placé sur le sceau ou récipient à la sortie de l'extracteur , l permet de retenir les particules de cire. Il sera en inox ou en nylon, avec des mailles de 0,75 à 0,50 mm.

• Des récipients de stockage : ils permettent d'épurer et de stocker le miel récolté. 2 ou 3 jours après l'extraction la décantation du miel a lieu, une fine pellicule blanche se sera formée sur la surface.

La ruche : attention chaque ruche différente nécessite un matériel différent.

Rûche dadant

Matériels nécessaires pour composer une ruche dadant :

• 1 toit en bois

• 1 corps de ruche

• 1 hausse

• des cadres

• 1 couvre cadre

• 1 plateau de fond

• 1 porte d'entrée


Elle se compose de :

• De portes d'entrées

• De bandes intercadres

• De bandes d'écartement

• De grille à reine













Contraintes en apiculture

Certaines conditions climatiques peuvent être dangereuses :

L'abeille Apis Mellifera a une grande capacité d'adaptation mais en cas de conditions climatiques extrêmes elle pourrait tendre à disparaître :

• Pluie diluvienne

• Inondation

• Froid extrême

• Humidité

• Neige

• Grosses chaleurs

• Vent, tempête

Certains traitements peuvent être néfastes pour l'apiculture :

Les traitements phytosanitaires représentent une dégradation pour l'environnement et donc pour l'apiculture.

• Les pesticides (les insectes sont les plus touchés), avec des effets pernicieux qui peuvent s'ajouter.

• Les intoxications : - avec des effets létaux : entraînant la mort des abeilles

avec des effets sublétaux : provoquant des troubles du comportement

Les toxiques à dose infime : les insectes intoxiqués meurent, les apiculteurs observent des dépopulations et des baisses considérables de la production de miel.

Produits en apiculture

le but lucratif de l'apiculture :

On retrouvera le miel, mais aussi de la gelée royale, présent sur les étals des marchés ou dans les rayons des grands magasins

Les rares miel de crus qui ont un passé d'acacia, de lavande, de romarin ou de sapin, ainsi que quelques miels de terroirs réputés comme le Gâtinais, Chamonix ou Narbonne.

On distingue deux types d'apiculture :

L'apiculture sédentaire : le rucher est à proximité du domicile, les colonies d'abeilles demeurent perpétuellement en place. L'apiculteur produira un miel poly floral dont il devra s'efforcer de connaître la composition afin de mieux le dénommer. L'apiculteur peut au cours de la saison, prélever plusieurs miels sélectionnés.
L'apiculture transhumante : l'apiculteur transhume ses colonies à plusieurs reprises au cours de la saison. Les miellées sont toujours aléatoires. Il est indispensable de récolter dès la fin d'une miellée avant que la suivante n'arrive. Les saveurs dépendront alors de la flore environnante.

La diversités des miels :

L'extraordinaire variété des miels d'un territoire dépend de la diversité des paysages qui la composent. Chaque région de France possède une flore particulière, susceptible de produire des miels authentiques, originaux très différents les uns des autres.

Il existe des miels mono floraux : acacia, arbousier, aubépine, clémentinier..

Et des miels poly floraux : causse, forêt, haute montagne, maquis.

Les produits :

La cire :

Fabriquée par les glandes cirières des abeilles, elle sert à la fabrication des alvéoles qui abriteront les larves et les stocks.

La gelée :

La gelée royale est la sécrétion des glandes hypo pharyngiennes des ouvrières Par ailleurs, elle constitue l'essentiel de la nourriture des reines pendant toute leur existence.

Le propolis :

Il est surtout utilisé pour ses vertus en apithérapie.

Conseils en apiculture

L'hiver est la saison propice à l'entretien et à la restauration des ruches
Ne pas oublier de débroussailler pour retirer la végétation très proches des ruches (ronces, mauvaises herbes.)
Pour tout travail sur une ruche, l'apiculteur devra impérativement se munir d'un enfumoir
Le nettoyage des ruches doit être fait précieusement
Toujours disposer d'eau lors de l'utilisation de l'enfumoir

Tendances en apiculture

Aujourd'hui on observe des tendances à l'apithérapie. C'est la guérison par les abeilles.

Il existe la propolis, l'utilisation du venin d'abeille mais aussi toute une gamme de soins préventifs et curatifs contre différentes et nombreuses affections.

Ainsi la ruche est un laboratoire pharmaceutique que la nature met à la disposition de l'homme.

[Source] elevage-apiculture.com

ASheS
Pilier
Pilier

Messages : 343
Date d'inscription : 01/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum